Les lettres aux Français de Nicolas Lebourg [critique]

https://i0.wp.com/b.decitre.di-static.com/img/200x303/nicolas-lebourg-lettre-aux-francais-qui-croient-que-5-ans-d-extreme-droite-remettraient-la-france-debout/9782357661240FS.gif

A travers son ouvrage Lettres aux Français qui croient que cinq ans d’extrême-droite remettraient la France debout [1], Nicolas Lebourg, historien du Front National, entreprend la démarche originale de traiter du parti de Marine Le Pen en s’adressant à une dizaine de portraits-types d’électeurs frontistes. Sont ainsi interpellés un professeur d’Histoire-Géographie d’Albi, une senior de Janville, un ouvrier agricole de Senlis, une caissière de Perpignan, un plombier juif de Vénissieux, un gendarme catholique de Nantes, un médecin d’Aix-en-Provence, une précaire d’Hénin-Beaumont, un étudiant gay néoparisien et pour finir une lepéniste dubitatif (de la fille, pas du père). Nicolas Lebourg y mène un appréciable travail de recontextualisation du FN, tant historique que sociologique Lire la suite

Ségrégation scolaire à Paris : Piketty entre en guerre

Le collège Maurice Utrillo, Paris 18ème
Le collège Maurice Utrillo, Paris 18ème

Thomas Piketty jette un pavé dans la mare dans son entretien au « Monde », intitulé « La ségrégation sociale dans les collèges atteint des sommets inacceptables ». Et la ministre de l’Education de lui répondre le lendemain, dans ces mêmes colonnes, pour expliquer, en résumé, que ce n’est pas tout à fait vrai et qu’on ne peut, de toute manière, pas changer les choses d’un coup de baguette magique.

Vraiment, la ségrégation scolaire existe-t-elle ? A Paris ? La question a de quoi surprendre tant la réponse est évidente. Lire la suite

La série de l’été 2016 : La journée de Philippe Martinez [fiction]

Philippe Martinez pépouze

Crédits : BERTRAND GUAY / AFP pour L’Express.

Alors que Macron vient de révéler qu’il n’était pas socialiste (pour ceux qui ne le savaient pas, j’espère que vous étiez bien assis), que cent quarante-sept candidats « vraiment de gauche » viennent nous venger du quinquennat Hollande et que les Verts n’ont pas compris que pour l’instant, l’essentiel c’était déjà d’avoir un candidat potable, Démosthène 2012 a décidé de vous faire partager quelques pages des carnets de vacances de nos chers politiques, glanées çà et là à la sueur de son front pas du tout national. Au programme d’aujourd’hui, la journée d’un syndicaliste anti-loi Travail (si vous trouvez que vous vous êtes fait avoir jusqu’ici, attendez de payer dix-huit pruneaux le livre de Sarkozy), dans une kominform olympique pour réaliser à 55 ans le projet de toute une vie : le Père Fouettard Philippe Martinez (eh oui, mesdames, il n’a que 55 ans). Lire la suite

Édouard, mon pote de droite : critique

Afficher l'image d'origine

Dire qu’il y en aura au moins un autre …

Édouard, mon pote de droite, diffusé mercredi 10 Août à 23h25 sur France 3, est de ces documentaires politiques nouvelle vague, à la manière de Mon père, ce Ayrault, qui tentent de raconter une personnalité politique par le prisme de ses relations personnelles, si possible avec le réalisateur. Laurent Cibien est un gauchiste qui réalise des documentaires pour Arte, ancien compagnon de classe d’Édouard Philippe, lui-même devenu entretemps juriste au Conseil d’État – spécialisé dans les marchés publics – avant de passer chez Areva (le chemin n’a pas été long), et depuis 2010 maire du Havre, qui lui a été servie sur un plateau par son prédécesseur Antoine Rufenacht. Cibien retrouvant la trace de Philippe en 2004 dans un article du Canard enchaîné, décide de filmer régulièrement son ami qu’il avait laissé rocardiste et qu’il a retrouvé juppéiste (le chemin n’a pas été long non plus). Lire la suite

Les vacances d’Henri Guaino [fiction]

henri_guaino

Henri Guaino en 2012 (Nicolas NCE/ Wikipedia Commons)

Le tempétueux député LR passe des vacances engagées : donner des conseils en matière de sécurité, rendre l’espérance à la France endeuillée mais, surtout, recueillir suffisamment de parrainages pour pouvoir se présenter à la primaire de la droite en novembre. Un combat de chaque instant.

NB : Toute ressemblance avec la réalité serait évidemment fortuite. Lire la suite

Quand la colère nous aveugle

Les moments les plus insouciants sont ceux où intervient ce qu’il y a de plus tragique. C’est au début de l’été, à Nice, sur la promenade des Anglais, alors que les familles et les amis se réunissaient en ce jour de festivités, que l’impossible s’est produit, comme pour nous rappeler l’obscure chape de plomb qui reste en suspens au-dessus de nous. Dans la nuit du 14 au 15 Juillet, le terrorisme a fait plus de 80 victimes. Face à la barbarie, nous sommes et nous devons être tous unis, solidaires, et surtout indivisibles. Le mot fraternité prend tout son sens quand nous sommes touchés de plein fouet par la terreur, en ce jour de fête nationale qui célèbre, ne l’oublions pas, l’avènement des Lumières sur l’obscurantisme religieux.

attentat-a-nice-l-hommage-des-dessinateurs

Hommage aux victimes des attentats de Nice (Source : Le Monde)

Lire la suite

La série de l’été 2016 : La journée de Bruno Le Maire [fiction]

BLM Superman

Crédits : Stéphane Bozon / AFP. Bruno Le Maire à Vesoul le 23 Février 2016. Le vrai BLM est à droite.

Alors que l’été avance doucement ses cartes, que la France a reçu une énorme cargaison de sel en provenance du Portugal et que Manuel Valls a fait passer plus ou moins facilement sa loi Travail (parce que la Constitution a dit qu’il en avait le droit, c’est comme ça, faut s’y faire), Démosthène 2012 a décidé de vous faire partager quelques pages des carnets de vacances de nos chers politiques, glanées çà et là à la sueur de son front pas du tout national. Au programme d’aujourd’hui, la journée d’un homme ordinaire qui ne prend pas de vacances dans sa course à la présidentielle : le très mal nommé Bruno Le Maire (puisqu’il n’est pas maire, NDLR). Lire la suite