2018, la fin de la domination masculine ?

Crédits : BERTRAND GUAY/AFP. Source : sudouest.fr, « Harcèlement sexuel, le tabou vacille »

Parmi les différents faits et phénomènes de société qui ont émaillé l’année 2017, pas un n’aura davantage fait parler de lui, n’aura davantage incarné le changement d’époque auquel nous assistons que l’affaire Harvey Weinstein et ses innombrables rejaillissements. Les multiples accusations contre des hommes publics et de pouvoir et les hashtags #balancetonporc et #metoo ont été tant commentés qu’il ne s’agira pas ici de revenir dessus à proprement parler. Il sera plutôt question, étant donné le (maigre) recul dont nous bénéficions aujourd’hui sur ce phénomène qui fait encore couler beaucoup d’encre, de s’interroger sur les débats suscités quant à sa pertinence, son bien-fondé et ses éventuelles complications et surtout sur notre capacité collective à transformer ces scandales en cascade en un projet politique de changement de société. Lire la suite

Publicités

La méthode Blanquer pour une école à l’ancienne ?

Le visage du bonheur. Crédits : REUTERS/Charles Platiau pour RFI

A peine remis d’un scandale sur le choix d’un chant arabo-andalou pour le cours de musique d’un collège des Alpes-Maritimes – scandale de nature à nous faire sérieusement douter de la santé mentale de notre époque – Jean-Michel Blanquer remettait les pendules des écoles à l’heure avec trois propositions rappelant les priorités de son ministère : l’interdiction des portables à la cantine et dans la cour de récréation, la généralisation des chorales dans toutes les écoles primaires et collèges et la mise en place « d’unités laïcité » (sortes de « référents laïcité » en grappes). Ces annonces sont dans la droite lignée de la politique Blanquer, faite de petites idées « de bon sens » égrenées par-ci par-là en attendant les plus gros morceaux comme la réforme du baccalauréat. Lire la suite

Panique dans le 16e ! des Pinçon-Charlot [critique]

https://www.lavillebrule.com/Themes/v1/media/livre_visuel_215.jpegLa rentrée littéraire valant aussi pour les ouvrages politiques, ce n’est pas le choix qui manquait pour se mettre sous la dent quelque chose à critiquer : les innombrables chroniques d’une campagne que tout le monde a déjà envie d’oublier, les incalculables biographiques de Chirac qui ressemblent davantage à des nécrologies précoces, les dispensables ouvrages sur le péril islamo-fasciste à nos portes (celui de Lydia Guirous étant sans doute le plus savoureux), un intriguant livre de Yanis Varoufakis sur les coulisses de l’Eurogroupe (mais se coltiner 300 pages de récit sur la restructuration de la dette grecque demande quand même une certaine abnégation) et même le livre de Ségolène Royal que vous pouvez retrouver dans les plus sombres tréfonds des rayonnages de la Fnac, mais dont l’achat constitue un acte de charité. A la place, nous avons choisi un objet intriguant, une « enquête sociologique et dessinée » des Pinçon-Charlot sur l’installation d’un centre pour sans-abris aux abords du bois de Boulogne [1]. Lire la suite

Macron ou la droite « cool »

manif-16

Ce qui se passe quand un mot malheureux vous échappe…

Plus de quatre mois après les élections présidentielles, les débuts de la présidence d’Emmanuel Macron laissent entrevoir une ébauche de mode de gouvernance. Les débuts en ont été parfois illisibles, les nouveaux députés LREM étant pressés de voter sans beaucoup discuter, le gouvernement souvent inaudible à l’approche de l’été. La machine LREM prend désormais ses marques, des personnalités émergent, le Président communique et sort de son relatif silence. Lire la suite

La série de l’été 2017 (5) : Christine d’Arc [fiction]

Source : capture d’écran TV Libertés

Cet été, Démosthène 2012 a décidé de vous partager quelques contes, mythes et légendes à propos de nos politicien(ne)s, qui se transmettent de génération en génération dans les familles françaises (peut-être pas la vôtre, mais dans certaines familles en tout cas). Ne vous attendez donc pas à les retrouver dans les biographies officielles, qui ne disent jamais toute la vérité. Narrons à présent la légende de celle qui a officiellement quitté la vie politique sauf pour faire des petits commentaires honteux en scred, mais qui défendra toujours la famille, la vie et le droit de juger celle des autres : l’ancienne présidente du Parti Chrétien-Démocrate Christine Boutin*. Lire la suite

La série de l’été 2017 (4) : Emmanuel Roi [fiction]

Source : estrepublicain.fr

Cet été, Démosthène 2012 a décidé de vous partager quelques contes, mythes et légendes à propos de nos politicien(ne)s, qui se transmettent de génération en génération dans les familles françaises (peut-être pas la vôtre, mais dans certaines familles en tout cas). Ne vous attendez donc pas à les retrouver dans les biographies officielles, qui ne disent jamais toute la vérité. Alors que son gouvernement s’apprête à faire une rentrée mouvementée dans un contexte de coupes budgétaires et de chute sondagière, pourquoi ne pas raconter l’histoire du néo-meilleur d’entre nous : notre bien-aimé Président Emmanuel Macron*. Lire la suite

Les hommes qui lisent d’Edouard Philippe [critique]

Des hommes qui lisent*, commencé par Édouard Philippe en 2011 comme un essai sur la politique de la lecture, s’est entretemps largement étendu dans son sujet, en se recentrant sur son rapport particulier à la lecture. Celle-ci est à la fois la finalité du livre et un instrument pour traiter de bien d’autres sujets : l’ouvrage est à la fois « le roman d’une famille marquée par les livres, le récit d’une relation entre un père et son fils, un essai sur une politique municipale, mais avant tout, il est une plaidoirie pour la lecture » (p. 23). La lecture, loin d’être le thème exclusif du livre, y apparaît donc comme un liant parfois instable entre anecdotes personnelles et analyses politiques Lire la suite