Le Grand oral de M. le Président

La prestation de François Hollande a fait couler beaucoup d’encre aujourd’hui. On a tout entendu, et la couleur était plutôt sombre. « Mou », « imprécis », « brouillon », François Hollande n’a pas reçu beaucoup  d’éloges, même de la part de son entourage. Pourtant, ce grand oral n’était plus celui d’un nouveau président, mais d’un président impliqué, au coeur des problèmes. Il a signé la fin de la période illusoire, a montré les difficultés auxquelles la France sera confrontée. Il a tenu à réaffirmer ses engagements budgétaires, avec les fameux 3%, préférant ainsi le sérieux budgétaire aux promesses de campagne. Quitte à nier certaines rumeurs, comme celles sur la taxe à 75%. Tout le monde parle à présent « d’austérité »: qu’ils aillent voir en Grèce ce qu’est l’austérité, et ils verront qu’en comparaison, chaque Français possède une piscine de billets de banque. L’UMP a parlé, à propos de la CSG, d’un impôt « injuste ». Personne ne peut douter que Nicolas Sarkozy, s’il avait été réélu, aurait augmenté la CSG. On lui préfère la TVA, car la CSG fait « baisser le pouvoir d’achat ». Pas la TVA, bien sûr. A droite, on attendait juste la fin de la déclaration pour se gausser. A gauche, on attendait des annonces miraculeuses qui n’ont bien évidemment, jamais eu lieu. En attendant, François Hollande s’est montré réaliste (avec l’abaissement de la prévision de croissance à 0,8%) et impliqué dans son Grand oral.

Scipion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s