Quand Sylvestre affabule

Quand tout le monde se penche sur l’année passée ou sort sa boule de cristal pour prédire tout ce qui se passera dès demain (y compris l’INSEE), votre serviteur Scipion a décidé d’en faire autant. Sur le mode du JT de Fr2 du 20/12 très économique et auto-promotionnel, nous aborderons un scénario « noir » pour la France en 2013. Toute ressemblance avec la réalité ne serait que pure fiction.

1er Janvier 2013: Barack Obama n’a pas réussi à trouver d’accord avec les républicains. En cause, les impôts sur les riches: alors que les Démocrates y voient une manne financière immanquable, leurs opposants, soutenus par divers lobbys ne veulent pas en entendre parler. En tout, 600 milliards de dollars d’économie sont automatiquement actés. Le 11 Février, les chiffres tombent: la consommation a chuté de 9%, les investissements de 4% au mois de Janvier. La récession s’installe dans le pays, 2% au 1er trimestre, puis 3% au 2nd trimestre. Le manque à gagner du côté des recettes est de plusieurs dizaines de milliards de dollars, les dépenses sont au minimum.

13 Janvier: Cécile Duflot relance une fois encore le débat sur la légalisation du cannabis dans le JDD, alors qu’un homme de 70 ans a été condamné à 7 ans de prison pour possession de cannabis, qu’il utilisait pour apaiser les douleurs dues à son cancer. La plupart des membres du gouvernement en ont assez, elle n’a pas le droit à la parole lors du conseil des ministres du 17. De leur côté, les Verts en ont assez de l’image de suiveurs du gouvernement qu’on leur accole. Interrogé au 20h de TF1, François Hollande se dit favorable à l’exploitation du gaz de schiste français, même par fracturation hydraulique. Plantu publie une caricature dans Le Monde le 21 Janvier représentant les écologistes dans un chenil dont le Président ferme la porte. Soutenu par les sénateurs écologistes, Placé annonce le départ des ministres verts et se nomme secrétaire national d’EELV. Le véritable secrétaire Pascal Durand, ne disposant d’aucune visibilité médiatique ne peut rien faire contre ce putsch. Sans consulter Pascal Canfin et Cécile Duflot, Jean-Marc Ayrault annonce un remaniement sans les écologistes. EELV explose: seuls les soutiens de Placé reste dans le parti, beaucoup partent rejoindre de petits partis écologistes locaux qui accusent Europe-Ecologie de dictature bureaucratique. Quelques-uns rejoignent le nouveau parti de Daniel Cohn-Bendit, Ecologistes de France et d’Europe (EFE), dont font partie Durand et Duflot. A cause de ce morcellement, les écologistes n’ont plus de groupe à l’Assemblée et n’ont plus le droit à la parole.

7 Février: Pierre Moscovici annonce une nouvelle taxe sur le capital des retraités. A l’Assemblée Nationale, Christian Jacob l’accuse d’envoyer les personnes âgées à la morgue. Moscovici répond que dans ce cas l’UMP perdra les trois quarts de ses adhérents. Un groupe de montagnards UMP lance des oeufs sur le ministre et ses collègues. Les PS et les UMP se battent à mains nues et à coups de porte-documents dans l’hémicycle que les membres du gouvernement quittent discrètement. Les députés d’extrême-gauche déploient les drapeaux rouges, ceux du MODEM se cachent tandis que Marion Le Pen et Gilbert Collard restent stoïques, conscients de profiter moralement de la situation. Après cet évènement qui amènera une trentaine d’élus à l’hôpital, les Français dégoûtés se tournent massivement vers le Front National.  François Hollande doit dissoudre l’Assemblée Nationale le 12. Un mois plus tard, le nombre de députés d’extrême-droite est porté à 34, largement assez pour un groupe, tandis que le Front de Gauche en totalise 29. Plus de la moitié des ministres anciennement députés perdent leur poste mais ne démissionnent pas (s’en suivent des accusations de manquement aux promesses). EELV possède désormais 3 députés et EFE 2 (les anciens ministres). Le PS n’a plus la majorité seul et doit composer avec le reste de la  gauche. La seule heureuse est Ségolène Royal, qui est élue cette fois-ci à Paris et au perchoir. Le 5 Juin, le Front National se targue de 200.000 adhérents. Le lendemain, Jean-Luc Mélenchon lui oppose le chiffre de 150.000 pour son parti.

28 Février: Les parlementaires flamands organisent un référendum dont l’issue est en une scission avec la Wallonie. Cette dernière pour redresser son économie en berne se transforme en paradis fiscal. Quasiment tous les footballeurs de la ligue 1 y délocalisent leurs fortunes.

21 Mars: La grippe aviaire réapparaît fulgurante au Brésil et décime quasiment tous les poulets du pays, menant de nombreux éleveurs à la ruine. Elle se répand dans les favelas, qui voient les hôpitaux montés à la va-vite se répandre partout. Les politiques de lutte contre la pauvreté étant insuffisantes, le gouvernement est mis en accusation et lance de très médiatiques opérations peu efficaces face à l’ampleur du problème. Dans la débandade, les gangs prennent le contrôle de ces zones où l’armée est tenue à l’écart pendant des semaines, au prix de nombreux morts. Greenpeace lance la rumeur d’un champignon arboricole dévastateur dans l’Amazonie brésilienne, ce qui a pour effet de stopper la déforestation. Les indiens accusant les industriels d’en être la cause se révoltent. La rumeur se répand aussi à propos des cultures, et plus personne ne veut acheter les produits agricoles brésiliens. Le pays dans une tourmente sécuritaire voit ses exportations baisser de 70%. Les prix agricoles flambent à la bourse de Chicago.

13 Avril: Comme on a vu en Grèce, des militants du FN et du Bloc Identitaire poursuivent des immigrés sénégalais avec des barres de fer, et en tuent deux. Leurs familles sont traînées dans la rue et essuient des jets de pierre. L’Union Européenne et toute la classe politique française (extrême-droite exceptée) condamnent ces actes et les militants sont traînés en justice. Le FN n’ose trop dire quoi que ce soit, mais les approuvent implicitement. Manuel Valls, qui n’avait encore rien dit, est interviewé sur France 2 le 16, et refuse de condamner les agissements. François Hollande doit le forcer à la démission. Toute la droite défile dans la rue le lendemain pour demander le retour au ministère de « Soeur Manuel ». Quant à lui, il fonde son propre parti Sécurité Sociale, qui vise à récolter des fonds pour sa campagne en 2017. Les côtes de popularité du président et de son premier ministre descendent sous les 30%.

1er Mai: Amnesty International avance le chiffre de 70.000 morts pour la Syrie. Le lendemain, Envoyé Spécial montre les salles de torture du régime syrien. Tandis que la Russie envoie des armes en masse, les rebelles tiennent leurs lignes difficilement. Des villages sont rasés par les bombes d’Assad, leurs populations massacrées.

26 Mai: François Hollande réussit à faire passer sa loi des 75% et double le montant de l’ISF, tout en augmentant de 5 points l’impôt sur les sociétés. Toutes les sociétés de luxe annoncent la délocalisation de leurs sièges sociaux en Suisse ou en Wallonie. Le 11 Juin, François Hollande en visite en Chine se prend les pieds dans un tapis et  fait tomber Xi Jinping. Le voyage est écourté et Areva se fait truster le marché du nucléaire chinois. Le monde entier passe ces images en boucle, hilare. La France ne rit pas, la Chine non plus, la bousculade de Hollande ayant été perçue comme une offense nationale. Les entreprises françaises sont très mal vues dans le pays et doivent se retirer peu à peu. Sur les Champs-Elysées, les riches manifestent contre le gouvernement qui porte atteinte à la prospérité et à l’image des entreprises françaises.

7 Juillet: Les Républicains font annuler le Médicare et le Médicaid, mais Obama pose son véto de justesse, après consultation de son parti. Le camp opposé annonce la fin des parlementations avec le gouvernement et l’opposition systématique à toute loi proposée par un Démocrate. Les Etats-Unis sont politiquement bloqués, au moment où l’économie a besoin de mesures. Obama ne peut plus agir que par décrets.

15 Août: Une plateforme pétrolière offshore écossaise explose et le pétrole vient souiller les côtes d’Angleterre. L’Ecosse nie toute responsabilité et la tension s’accroît entre les deux régions. Le 23, un référendum pour l’indépendance donne le « oui » vainqueur à 80%. L’Ecosse devient indépendante. Sa voisine veut intervenir mais l’Union Européenne s’y oppose et tous saluent l’arrivée du nouveau pays membre. L’Angleterre refuse l’arrivée de contrôleurs européens pour ses banques. Face à ce manquement à ses obligations, le pays est sanctionné financièrement. Le 1er Septembre, le nouveau Royaume-Uni sort de l’Union. La Catalogne suit l’exemple de l’Ecosse le 5 Septembre, mais l’Espagne plus que jamais sous perfusion ne peut rien faire. Des vagues d’attentats secouent la Corse et la Pays basque.

En France, après un mois de Mai avec des gelées tardives, un mois de Juin trop pluvieux et un été aride, les moissons sont quasi-nulles et les vendanges sont lamentables. Le pays en vient à importer ses raisins et ses céréales, on ne voit plus ni pêche ni abricot sur les étals. Plus personne ne veut des vins français qui perdent leur renommée. Le pays sort du podium européen du blé et mondial du vin. Le déficit commercial de la France – qui vient de perdre un de ses plus gros atouts – s’accroît considérablement. La sécheresse s’étant étendue à toute l’Europe, l’Ukraine et la Russie, ravagées par les feux de forêts, connaissent des récoltes déplorables. Le prix du blé grimpe de 400% en une semaine, hausse qui se répercute sur le prix de la viande déjà chère. On observe des émeutes de la faim dans la péninsule ibérique. Le nombre de demandes de repas pour les Restos du Coeur double, tandis que les fonds ne suivent pas. Les pays africains les plus pauvres n’ont plus les moyens d’importer de la nourriture: des enchères sur les récoltes sont organisées en Somalie et raflées par les grosses fortunes locales.

20 Septembre: Ahmadinejad annonce publiquement une livraison de 20 ogives nucléaires à la Syrie. 2h après, Téhéran est bombardée par une centaine d’avions israéliens. Le bouton rouge de la bombe atomique de Tel-Aviv n’est retenu que par Obama. Le monde attend la riposte nucléaire de l’Iran. Mais l’Iran n’ayant fait que bluffer, ce sont les missiles russes qui arrivent sur Israël, détruisant le ministère de l’Intérieur et celui des Affaires étrangères. Obama et Poutine se rencontrent France dans une atmosphère de guerre froide. Aucun des deux ne souhaite un engrenage de la violence, mais la Russie annonce un lâcher nucléaire sur Israël si le pays lance une bombe atomique sur l’Iran. Les Etats-Unis font craindre la même chose pour la Russie. A partir de maintenant, tout dépend de Netanyahou, réélu au début de l’année.

9 Octobre: Ayant perdu son seul espoir de relance qu’était le marché chinois, PSA annonce des pertes de chiffre d’affaires de 40% en 1 an. Sa capitalisation boursière est tombée à 500 millions d’euros. Dans le cabinet d’Arnaud Montebourg, les rumeurs de rachat par Volkswagen vont bon train. Avec l’accord de François Hollande, il nationalise PSA, et y injecte 30 milliards d’euros. Mais faute de bonne gestion de cet argent, l’entreprise rate le virage de l’électrique et représente un gouffre budgétaire que la France ne peut plus se permettre, vu que les taux d’emprunt sont montés à 7%. Les salariés ne viennent même plus travailler, confiants pour leur situation. Le pays vend le 23 Décembre, pour 3 milliards d’euros, Peugeot à sa concurrente allemande qui délocalise toute la production, machines comprises, en Allemagne. 100.000 ouvriers sont au chômage. Des manifestations poussent plus de la moitié des 3,8 millions de chômeurs dans la rue.

Thanksgiving: Le Washington Post révèle qu’Obama a corrompu des Républicains pour qu’ils votent les lois, et que le FBI a enquêté sur certains pour permettre à la Maison Blanche de les faire chanter. Un procédure de destitution est lancée contre Obama. La Chine se propose secrètement pour porter le chapeau à condition que les Etats-Unis retirent leur flotte du Pacifique Ouest et qu’elle obtienne l’exclusivité des Bons du Trésor émis. Le 1er Décembre, Xi Jinping annonce la condamnation à mort d’un extrémiste du Parti Communiste qui avait « envoyé de faux documents compromettants » au journal, et renouvelle tous ses voeux de bonheur et de prospérité au pays. La procédure de destitution est abandonnée mais les Etats-Unis sont à présent financièrement dépendants de l’Empire du Milieu. Le 13 Décembre, la Chine envahit Taïwan.

24 Décembre: Moody’s fait passer la note de la France à A-, perspective négative. La veille, la France passait au 6e rang des puissances mondiales, derrière le Royaume-Uni.

31 Décembre: Ahmadinejad menace de mort Netanyahou sur les télévisions iraniennes. A 23h, une bombe H israélienne explose au-dessus de Téhéran.

Scipion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s