De quoi les Gilets Jaunes sont-ils une faillite ?

Crédits : Reuters. La place de la République le 8 décembre 2018.

Depuis la première manifestation des « Gilets Jaunes » le 17 novembre 2018, les interprétations sur le sens de ce mouvement – au nombre finalement restreint mais au large soutien au sein de la société française – ont essaimé de tous les côtés, dans tous les sens, et en énumérant le plus grand nombre de platitudes possibles, dont le désormais fameux « clivage entre les élites et le peuple » (quoi que cela veuille dire). Résultat inéluctable d’un ras-le-bol de tout et de rien, occasion typiquement française de râler pour le plaisir, insurrection révolutionnaire des invisibles et des inaudibles, fronde des classes moyennes périurbaines mal à l’aise avec la mondialisation, rejet du mépris aristocratique du Président envers ceux qui ne « sont rien », ce mouvement inqualifiable et instructurable de divers novices des manifestations a surtout rassemblé ceux qui en avaient marre d’en avoir marre et qui voulaient le faire savoir. Le gouvernement a fini Lire la suite

Banales départementales

https://pbs.twimg.com/media/B__xtJZUUAALOd5.jpg

Qu’elles s’annoncent banales ces départementales … Le taux d’abstention est prévu par l’IFOP à 57%, c’est-à-dire un point de plus que pour les élections cantonales de 2011. Chaque élection semble battre un record d’abstention, mais on semble bien se rapprocher du fond, ce qui n’est sans doute pas plus mal. Le désintérêt des électeurs paraît évident, mais celui des partis l’est tout autant, au niveau national en tout cas. On avait peine à débusquer dans les matinales ou sur les chaînes d’info en continu un responsable politique répondant à plus d’une question sur les élections de dimanche prochain. Aucun appel massif à voter dans ce qui aurait pu être une sorte d’élan transpartisan pour mobiliser sur les enjeux des départementales, si ce n’est une campagne du gouvernement basée sur l’émission The Voice Lire la suite