Rien à faire de l’Europe

Source: deligne pour La Croix

Il n’est pas besoin de beaucoup chercher pour s’apercevoir que les élections municipales phagocytent les européennes. Jusqu’à maintenant, celles-ci n’auront tenu le haut de l’affiche médiatique que quelques jours, avec la découverte des têtes de listes et le « coup » Edouard Martin, tandis que la seule ville de Paris aura concentré toute l’attention pendant des semaines (la moitié portant sur les dissidences droitières et autres déboires de la longjumelloise). Il faut dire que ces élections sont très mal tombées pour un pays qui ne porte pas un grand intérêt pour les affaires de l’Union Européenne. Pourtant, l’enjeu est bien plus grand Lire la suite