Les salauds de l’Europe de Jean Quatremer [critique]

Jean Quatremer n’est pas, c’est le moins qu’on puisse dire, le plus eurosceptique des journalistes français. En publiant un livre titré Les salauds de l’Europe : guide à l’usage des eurosceptiques [1], on pouvait légitimement s’attendre à un éloge exalté en faveur de l’Union Européenne de la part de celui qui couvre l’actualité européenne depuis 1990 pour Libération. Pourtant, sur son blog Coulisses de Bruxelles, Quatremer n’y va généralement pas de main-morte pour critiquer la médiocrité des institutions européennes et des hommes et femmes politiques qui font souvent tout pour que le rêve européenne tombe en désuétude. Lire la suite

Publicités

Tous les chemins mènent à Bruxelles

Source : wbi.be

L’Union Européenne n’est pas intrinsèquement bonne. Ce n’est pas un ensemble d’institutions arrivé du ciel avec le traité de Maastricht en 1992 qu’il faudrait acclamer sous prétexte que l’on est européiste. Être favorable à un destin commun européen ne veut pas dire porter aux nues n’importe quel projet sous prétexte qu’il est estampillé « Europe ». A contrario, constater des problèmes dans un projet européen, particulièrement des lacunes, ne doit pas conduire à une réaction nationaliste : si l’UE manque de démocratie et de représentation, pourquoi proposer de la supprimer au lieu de combler ces lacunes ? La création d’une communauté européenne part du constat simple Lire la suite

Rien à faire de l’Europe

Source: deligne pour La Croix

Il n’est pas besoin de beaucoup chercher pour s’apercevoir que les élections municipales phagocytent les européennes. Jusqu’à maintenant, celles-ci n’auront tenu le haut de l’affiche médiatique que quelques jours, avec la découverte des têtes de listes et le « coup » Edouard Martin, tandis que la seule ville de Paris aura concentré toute l’attention pendant des semaines (la moitié portant sur les dissidences droitières et autres déboires de la longjumelloise). Il faut dire que ces élections sont très mal tombées pour un pays qui ne porte pas un grand intérêt pour les affaires de l’Union Européenne. Pourtant, l’enjeu est bien plus grand Lire la suite

L’Europe confrontée à un « tout ou rien » en termes d’union

60 ans après les premiers pas de l’unité européenne, la crise économique remet en cause gravement les institutions européennes, et pointe leurs défauts. Face à leurs partenaires en détresse, les pays « bons payeurs » (France y compris), doivent envisager leurs avenirs en fonction de l’unité de l’Union Européenne, avant de se retrouver dans une réelle impasse. Ils doivent à présent placer le curseur sur le segment « fédéralisme – implosion volontaire ».

La crise débutée en 2008 a mis en évidence les problèmes structurels de l’Europe. Il s’agit tout d’abord de l’élargissement effréné de l’Europe, ce qui a amené à intégrer des pays avec des finances désastreuses, notamment la Grèce qui a maquillé ses comptes pour pouvoir y entrer. Lire la suite